Le développement de l’industrie électronique : une opportunité à ne pas manquer pour la Hongrie

Par sa taille, la Hongrie est le plus grand producteur d’électronique parmi les nouveaux membres de l’UE, suivie par la République tchèque et la Pologne. Alors que la République tchèque est plus spécialisée dans la production de PC, la Hongrie a réussi à faciliter la croissance rapide d’une industrie électronique davantage dédiée aux combinés mobiles. En outre, la Hongrie représente une part importante de la production européenne de PC et le pays occupe une bonne position dans la production de produits de consommation (téléviseurs et magnétoscopes) en Europe centrale et orientale.

L’industrie électronique est l’un des principaux secteurs industriels de la Hongrie, représentant environ 22% de la production manufacturière. La Hongrie est le plus grand fabricant d’électronique d’Europe centrale et est responsable d’environ 26 % de l’ensemble de la production électronique régionale. Cette industrie emploie directement environ 115 000 personnes. L’Allemagne est son principal partenaire commercial, et la plupart de ses exportations sont vendues à d’autres pays européens.

Le rôle de la Hongrie en matière de transport et de logistique dans la région des PECO repose sur plusieurs caractéristiques avantageuses. La situation géographique est favorable : en une journée, vous pouvez atteindre 19 pays (dans un rayon de 1000 km) ; elle comprend 4 corridors de transport internationaux traversant la Hongrie avec une connexion ferroviaire directe vers l’Asie. La Hongrie est l’un des pays où les coûts de fret sont les plus bas dans la région de l’ECO, avec 5 aéroports internationaux dans tout le pays et le port maritime le plus proche, accessible en 6 heures par autoroute.

Une course à la numérisation

L’électronique grand public désigne les appareils conçus pour un usage personnel ; ils servent principalement à des fins de communication, de divertissement et de loisirs. Le revenu du marché hongrois de l’électronique grand public a totalisé 1,8 milliard de dollars américains en 2020, marquant ainsi une augmentation par rapport à 2019. Les estimations de revenus devraient baisser dans les années à venir, selon Statista Consumer Market Outlook.

L’indice Digital Futures est une mesure de la compétitivité de l’économie numérique. Les dernières informations disponibles de l’OCDE, d’Eurostat, d’Euromonitor et de la Banque mondiale, ainsi que d’autres sondages largement considérés comme faisant autorité dans le secteur, ont été examinées par les spécialistes régionaux de Microsoft. L’application d’analyse de données Power BI a reçu 55 paramètres distincts au total. Le produit final est une plateforme interactive à la fois visuellement attrayante et très informative, qui met en évidence le potentiel futur et les voies de développement.

Les deux principaux atouts de la Hongrie, selon l’indice Digital Futures, sont son énorme économie numérique, déjà compétitive, et sa solide infrastructure numérique, qui est supérieure à la moyenne régionale. Par exemple, dans l’indice Microsoft Digital Futures, la contribution du secteur hongrois des TIC au PIB est légèrement supérieure à celle de la Suède, qui est à la pointe de la numérisation.

Une étude systématique et pondérée des données suggère que, si la Hongrie tire parti de l’ampleur de son économie numérique et du développement de ses infrastructures, elle pourrait figurer parmi les dix premières économies numériques d’Europe d’ici la fin de la décennie, comme le prévoient de nombreux programmes de politique économique.

Pour y parvenir, les acteurs économiques devront investir davantage de ressources dans l’innovation et le déploiement technologiques qu’ils ne le font actuellement, notamment dans la transition vers le cloud computing, la formation de la main-d’œuvre et la poursuite de la numérisation des services publics, ce qui stimulera le changement et renforcera les capacités numériques de la population.

La conclusion fondamentale de l’indice est que le rythme de la transformation numérique est un facteur clé de compétitivité. La question n’est plus de savoir si l’économie va passer au numérique, mais à quelle vitesse. Dans l’ensemble de la région d’Europe centrale et orientale, cette tendance s’accélère.

Hungary, electronics industry, economy, ICT, development, digitalization, Central Europe

Un pays offrant d’importants débouchés commerciaux

L’engagement significatif du gouvernement à accroître la compétitivité des PME et des grandes entreprises en Hongrie est l’un des avantages concurrentiels de la Hongrie par rapport aux autres pays de la région. La Hongrie offre un large éventail de mesures incitatives pour soutenir l’investissement direct étranger et le réinvestissement par les entrepreneurs locaux, en plus des mesures réglementaires qui contribuent à un environnement commercial compétitif pour les entreprises locales. Les subventions peuvent être accordées sous forme d’aides régionales ou spécialisées, telles que des subventions à la recherche et au développement. Ces startups et entreprises poursuivent une variété de moyens pour améliorer l’industrie de l’électronique grand public, mais elles sont toutes des entreprises remarquables qui méritent d’être suivies.

De nombreuses multinationales ont développé avec succès des installations de fabrication de produits électroniques en Hongrie. Depuis des décennies, des sociétés internationales opèrent dans le pays et collaborent étroitement avec les communautés locales. À ce jour, l’industrie a reçu 3,8 milliards d’euros (5 milliards de dollars) d’investissements directs étrangers.

Alpine, une entreprise japonaise d’électronique, a investi 39 millions de dollars dans son usine de Biatorbágy, en Hongrie, en 2015, et prévoit d’augmenter sa capacité de production et de créer 500 emplois d’ici 2018. L’entreprise prévoit d’investir dans de nouvelles technologies et d’établir de nouvelles lignes de production dans le cadre de ce projet, ce qui lui permettra d’augmenter le nombre de fournisseurs hongrois auxquels elle fait appel. En Hongrie, l’entreprise emploie un total de 1000 travailleurs.

Samsung Hungary Ltd a construit une nouvelle usine à Jászfényszaru en 2014, investissant 25 millions de dollars et créant 75 nouveaux emplois dans le pays. Depuis sa création en 1989, l’usine de Jászfényszaru n’a cessé de se développer. La production a commencé en 1990, et trois ans plus tard, l’usine a commencé à exporter ses produits. Plus de 62 millions d’appareils, dont des téléviseurs et des projecteurs, ont été produits au cours des 25 dernières années. Avec l’extension, l’usine espère augmenter l’efficacité de sa production. Le nouveau département est principalement axé sur la production et la distribution de téléviseurs, d’écrans à led et d’appareils à plasma destinés à l’exportation et à la distribution dans les pays de l’Union européenne. En Hongrie, Samsung emploie actuellement environ 1800 personnes dans le secteur de l’électronique.

Honeywell, une entreprise américaine, a prévu d’investir 10 millions d’euros en 2014 pour agrandir ses installations de production. L’investissement entraînera la création de 109 nouveaux emplois. En raison de ce développement, Nagykanizsa est devenu le centre stratégique de l’entreprise. En Hongrie, Honeywell emploie 650 personnes.

Rosenberger Magyarország Ltd. a été fondée en 2003. Jászárokszállás a été progressivement transformé en centre européen d’assemblage et de logistique. Les employés ont été formés, et le système de gestion de la qualité reconnu a fait ses preuves lors de nombreux audits. Jászárokszállás est devenu un centre de compétences digne de confiance avec quelque 1 650 employés qualifiés, contribuant de manière significative à l’expansion du chiffre d’affaires du groupe Rosenberger. En 2015, Rosenberger a ajouté 250 nouveaux emplois à ses effectifs. Grâce à cette expansion, Rosenberger emploie désormais 2300 personnes dans tout le pays.

La Hongrie bénéficie du développement de l’ITC

L’informatique était la catégorie la plus rentable du marché de l’électronique grand public en Hongrie en 2020, représentant la majorité des revenus ; totalisant 719 millions de dollars américains. Au cours de la même année, le nombre d’ordinateurs portables vendus dans le pays a augmenté, tandis que les ventes d’ordinateurs de bureau ont continué à baisser. Bien que le fournisseur d’ordinateurs portables le plus populaire auprès des utilisateurs hongrois soit Lenovo, c’est Apple qui a dominé le marché des tablettes, avec une part de marché de 37 %. Pourtant, selon les résultats d’une enquête réalisée en 2021, la plupart des Hongrois ne dépenseraient pas plus de 200 000 forints pour un nouvel appareil informatique.

Le chiffre d’affaires de l’industrie de fabrication d’ordinateurs, d’électronique, d’optique s’est contracté à 14,3 milliards d’euros. En 2020, cela se traduit par une perte de 414,5 millions d’euros. Cette baisse a été précédée d’une augmentation du chiffre d’affaires de l’industrie.

Malgré une transformation numérique plus lente que prévu (notamment une hésitation à adopter le cloud), le secteur hongrois des TIC est extrêmement important.

Les télécommunications, l’externalisation informatique, la production de matériel et de logiciels, et les services informatiques constituent le segment des TIC. En 2020, la valeur ajoutée brute (VAB) du secteur des TIC devrait atteindre 20 milliards USD (6 000 milliards HUF), ce qui signifie que l’économie numérique représentera au moins 20 % de la VAB globale de la Hongrie.

Cette industrie a connu une croissance rapide ces dernières années, et elle est aujourd’hui le principal fabricant d’outils d’assemblage et de communication pour ordinateurs.

En Hongrie, une personne sur cinq a un emploi grâce à l’économie numérique, qui a créé plus d’un demi-million d’emplois l’année dernière.

Dans l’indice de l’économie et de la société numériques (DESI) 2020, la Hongrie est classée 21e sur les 27 États membres de l’UE. Son score s’est amélioré conformément à la moyenne de l’UE au cours des dernières années. La Hongrie est bien classée en matière de connexion à haut débit, se classant au 7e rang après une année de développement substantiel, grâce à une bonne couverture du haut débit, à sa vitesse et à une couverture 4G élevée.

La stratégie d’acquisition agressive de l’entreprise informatique hongroise 4iG semble favoriser la consolidation du marché dans le secteur des TIC. Comme les actifs de l’entreprise transcendent la plupart des secteurs d’activité, des communications par satellite aux services informatiques, on prévoit que cela bouleversera le marché hongrois des télécommunications dans un avenir proche.

L’agence gouvernementale numérique (DKÜ) a récemment centralisé la planification des marchés publics informatiques des nombreuses agences, ministères et entreprises publiques du gouvernement hongrois pour l’achat de services et de solutions informatiques avec un programme opérationnel informatique dédié financé par l’UE pour 2021-27. Le budget pour cette période est fixé à 2,2 milliards USD (700 milliards HUF). DKÜ souhaite la bienvenue aux négociants américains intéressés par le marché hongrois.

Hungary, electronics industry, economy, ICT, development, digitalization, Central Europe

Bibliographie :

Eva Bosze, “Hongrie technologies de l’information et de la communication”, Administration du commerce international, 20 octobre 2021. https://www.trade.gov/market-intelligence/hungary-information-and-communication-technologies

Eva Bosze, “Hungary Information and Communication Technology”, International Trade Administration, 19 novembre 2021.https://www.trade.gov/country-commercial-guides/hungary-information-and-communication-technology#:~:text=Le%20ICT%20secteur%20produit%20gross,20%25%20de%20la%20VAB globale de la Hongrie.

Flora Medve, “Consumer electronics in Hungary -statistics & facts”, Statista, 6 août 2021. https://www.statista.com/topics/8250/consumer-electronics-in-hungary/#topicHeader__wrapper

Agence hongroise de promotion des investissements, “L’industrie électronique en Hongrie”, HIPA, 22 mai 2017. https://silo.tips/download/electronics-industry-inhungary#

Hungarian Insider, “La Hongrie pourrait être l’une des 10 économies numériques les plus fortes d’Europe”, Hungarian Insider, 6 janvier 2022https://hungarianinsider.com/hungary-could-be-one-of-europes-10-strongest-digital-economies-9227/.

Sophy Owuor, “Quelles sont les plus grandes industries en Hongrie ?”, WorldAtlas, 4 juin 2019. https://www.worldatlas.com/articles/what-are-the-biggest-industries-in-hungary.html

Articles associés